Le comportement   des femmes et des hommes face à la rupture amoureuse

 

 

Le comportement des femmes face à la rupture amoureuse

 

Le comportement des hommes face à la rupture amoureuse

 

Rompre ! Ne pas rompre !

 

 

 

Le comportement des femmes face à la rupture amoureuse

 

Les femmes auraient tendance à ressentir d’avantage leurs insatisfactions. De plus, elles seraient plus actives dans les démarches d’amélioration du couple et dans le processus décisionnel conduisant à la séparation. Elles annoncent la rupture amoureuse, et le font de façon claire et directe sans ambiguïté comme si leur cœur ne pouvait pas se diviser.

 

 

Rester avec une personne qu’elles n’aiment plus, leur est plus difficile et quittent leurs conjoints en utilisant la parole. Epuisées d’avoir tout essayé, elles éprouvent un sentiment d’échec, d’injustice et elles préfèrent parler, se sentir écoutées et comprises plutôt que de recevoir des conseils pour affronter la séparation.

 

 

 

Le comportement des hommes face à la rupture amoureuse

 

Les hommes sont plutôt passifs et fuyants. Quand les difficultés se présentent, ils ont tendances à fuir dans les activités. Il est possible qu’ils décident de gérer leur souffrance par la fuite, et que même après la rupture, ils prennent le parti de s’occuper ailleurs pour ne pas ressentir leurs émotions. Quand l’homme prend l’initiative de la séparation, il a tendance à prendre plus de temps, à informer sa partenaire de sa décision au moyen de gestes et de comportements, plus qu’en lui parlant.

 

Ceux-ci seraient moins affectés par la baisse des sentiments amoureux, et ils s’engageraient plus facilement dans une autre relation amoureuse. Pour autant, s’ils ne comprennent pas les raisons de la rupture quand elle est demandée par la femme, ils risquent de reproduire les mêmes erreurs avec une autre partenaire.

 

 

En psychothérapie les hommes qui consultent éprouvent souvent une intense détresse dans les semaines qui suivent la rupture amoureuse. Ne comprennent pas ce qui se passe malgré les avertissements qu’ils ont reçus. Ils sont bouleversés par le départ de leur conjointe. Se sentent démunis, ne savent plus comment gérer leur peine et leurs affaires. Ainsi Ils cherchent à extérioriser leur souffrance autrement que par la parole et ont besoin d’être rassurés sur le caractère passager de leur détresse. Généralement ils préfèrent des outils concrets pour mieux y faire face.

 

 

 

 

Rompre ! Ne pas rompre !

Rompre ! Ne pas rompre ! Là est toute la question. On n’envisage pas une rupture amoureuse sans avoir longuement réfléchis sur les conséquences affectives, familiales, psychologiques. Une rupture amoureuse n’est pas une fin en soi. Ce n’est pas non plus un échec, mais une évolution, une étape dans notre construction affective si nous savons en tirer parti.  Mettre fin à une relation amoureuse est un événement majeur, l’un des plus significatifs qui puissent survenir dans la vie d’une personne. C’est un moment de vérité.

 

Vous pleurez, vous vous dites adieu, vous vous écoutez, vous vous consolez, vous vous en voulez…Vous n’avez jamais été aussi sincères l’un envers l’autre. Si bien que ce moment intense et intime génère parfois de surprenants rapprochements. Certains couples en viennent même à faire l’amour en se quittant !

 

Donc si en ce moment même vous traversez des difficultés dans votre couple, n’attendez pas que les choses s’empirent. Si vous ne croyez pas vous en sortir seul (e), profitez de votre entretien de 15 minutes gracieusement offert pour un soutien psychologique.

 

 

 

Share This