Découvrez si vous êtes victime d’une blessure de rejet, et comment faire pour vous en libérer?

 

 

 

 

La blessure de rejet s’exprime très vite dans la vie d’une personne. Cette blessure profonde ne trouve pas uniquement ses origines avec le vrai rejet en tant que tel, « voir l’abandon et blessure de rejet », mais avec l’expérience que doit vivre l’enfant, et plus tard l’adulte en s’incarnant dans une famille rejetante. Le rejet sera alors vécu de façon disproportionnée ou toutes remarques, critiques remontrances etc, activera le sentiment de rejet. Parfois le rejet est réel et ne prête pas à confusion.

 

Le cas d’un nouveau-né qui n’est pas du sexe désiré se verra rejeté par un parent qui, ouvertement assènera des propos très dévalorisants à son enfant. Dès l’instant ou l’enfant se sent rejeté il va établir un système de protection qui le poussera à fuir.

 

Plus tard l’adulte pour éviter à nouveau le rejet, il va s’effacer, éviter toute confrontation avec les autres, il se rangera de préférence à l’avis général et n’aura pas d’opinion. Il a du mal à exprimer ses besoins et à s’affirmer. Ce sont des personnes repliées sur elles-mêmes que ce soit sur la plan physique que psychologique. Ses yeux petits sont comme en retrait.

 

En effet, dès le plus jeune âge la première réaction d’une personne qui se sent rejetée est de fuir. Cette personne vivra plus dans un monde imaginaire. Ils peuvent en réaction se montrer calmes, sages et tranquilles, ne causant jamais de problèmes. Ils  fuient dans le monde virtuel, et préfèrent ce qui est liés à l’esprit et le monde intellectuel plus que matériel.

 

La dévalorisation le pousse à se valoriser en étant parfait et irréprochable. Il se répare comme il peut, mais conserve toujours son masque de fuyant tant qu’il n’a pas conscientiser qu’il souffre de rejet. Le fuyant rejettera aussi les autres, et ce pour ne pas avoir à être rejeté. Il prendra les devants et ce faisant se rejette lui-même.

 

Se rejeter soi-même, est une forme d’abandon de sa légitimité, de ses besoins propres. De se permettre d’exister pour soi, sans avoir peur d’être à nouveau rejeté.

 

Quand nous avançons sur les rejets que l’enfant a vécu surtout avec le parent du même sexe, l’analyse me montre fréquemment que les personnes qui portent un masque de fuyant reproduisent le schéma du parent qui lui aussi a été rejeté. Pour aller encore plus loin, la personne rejetée se trouve toutes les bonnes raisons d’avoir été rejetée. Elle l’explique par le fait qu’elle n’était pas assez ceci ou cela, qu’elle ne méritait pas qu’on s’intéresse à elle.

 

Si vous attirez dans votre vie des gens qui vous rejettent d’une façon ou d’une autre, c’est peut-être quevous portez cette blessure.Vous pourriez avoir du  mal à croire qu’on puisse vous  choisir comme ami(e), et encore moins aimé(e) pour ce que vous êtest  La personne qui souffre d’une blessure de rejet s’autosabote et se convainc qu’elle n’a pas de valeur. Lorsqu’elle a trop d’attention, elle perd ses moyens et a peur de prendre sa place. Sa plus grande peur est la panique. Aussitôt qu’elle pense qu’elle pourrait paniquer, elle élabore des stratégies d’évitement en se trouvant toujours des bonnes raisons de justifier ses fuites ou ses départs.

 

Elle ne se sait pas  donner  le droit d’être un enfant, et pour cette raison il s’est forcé rapidement d’être mature. D’ailleur l’enfant n’avait  pas trop le choix, il fallait assumer le petit frère, ou la petite soeur, parce que maman était trop occupée. C’est pour cette raison que son corps ressemble par certains aspects à un corps d’enfant. Je reconnais facilement les personnes souffrant de rejet parce qu’elles ont une voix infantile et sont toujours promptes à s’excuser.

 

Si vous vous reconnaissez dans la blessure de rejet, il est fort probable que le parent qui vous a rejeté l’a été lui aussi. De plus il y a de fortes chances pour qu’il se sente rejeté par vous. Le rejet peut être vécu comme un abandon.

 

Derrière la fuite, il y a une blessure de rejet et le masque du fuyant peut être éphémère ou porté en permanence. Selon le type de personnalité et de sensiblité qui est la vôtre, un blessure de rejet peut varier en fonction des circonstances et des personnes à qui vous avez à faire.

Share This