Les projections, tout le monde en fait ! Mais qu’est-ce qu’une projection et qu’est-ce qu’elle révèle de vous?

 

 

 

Qu’est-ce qu’une projection?

 

 

Les projections parentales

 

 

Les projections dans le couple

 

 

Comment éviter les projections négatives

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’une projection?

Les projections est un mécanisme psychique par lequel une personne prête à d’autres ses pensées et ses sentiments. En psychanalyse, la projection est un mécanisme de défense consistant à attribuer inconsciemment à autrui ses propres tendances, ses désirs, ses pulsions. En expulsant ce qui est source de déplaisir et en le transférant sur un objet extérieur, on se libère de ses tensions, et l’on est justifié dans ses attitudes et ses comportements.

 

La projection est proche du transfert, ou l’autre est perçu comme le sujet qui nous rappelle une personne qui n’a pas satisfait à notre demande. Il y a plusieurs formes de projections. Vous êtes dans une projection lorsque vous aimez les qualités d’une personne ou que vous ne n’aimez pas son comportement Dans la première, vous aimé les qualités d’une personne par identification. C’est-à-dire que soit, vous possédez vous-mêmes les qualités qui le représente, soit que ce sont des qualités que vous aimeriez posséder.

 

 

 

 

Les projections parentales

 

 

 

 

Dans projections il y a « projet », et beaucoup de parents projettent sur l’enfants leurs désirs insatisfaits. Les parents qui n’ont pas réussis à vivre leurs rêves, vivent à travers leurs enfants. La réussite ou les échecs de leurs enfants deviennent « les leur ». Ceux-ci peuvent devenir étouffants, exigeants, contrôlants, envahissants, persécuteurs…

 

Ils s’attribuent par fois le mérite de la réussite de leurs enfants, tout en leur faisant porter la culpabilité et leur manque de reconnaissance s’ils n’avaient pas été là pour les pousser à réussir. Les enfants devenus adultes sont encore sous l’emprise de leurs parents. Ils ressentent de la colère contre eux, mais n’arrivent pas bien à la définir puisqu’ils sont devenus dépendants d’eux. Ils ont conscience de leur dépendance, mais ils n’arrivent pas à se détacher à puisqu’ils sont redevables.

 

Certains parents s’immiscent jusque dans la vie de couple de leur enfant devenu adulte. Ils veulent avoir un regard sur tout, et si leurs enfants tentent de trouver une forme d’interdépendance, ils feignent la maladie parfois, ou la dépression pour les culpabiliser.

 

 

 

 

Les projections dans le couple

 

 

 

 

 

Les projections dans le couple sont aussi importantes que les projections parentales parce qu’elles sont liées à une charge affective plus prégnante. Nous avons des attentes envers notre conjoint, et nous les croyons légitimes, sauf que parfois elles sont disproportionnées. Les réactions de nos partenaires ne se font pas attendre, puisque ce que vous projetés doit répondre à vos besoins sans tenir compte des besoins de l’autre.

 

De là naissent des conflits parce que vous avez décidés que votre conjoint doit servir vos intérêts personnels. Les désirs projetés sur nous empêche de voir ce que nous n’arrivons pas à nous donner à nous-mêmes. Quel est le manque que nous cherchons à combler à travers l’autre ? Posez-vous la question ?

 

 

Les Projections fantasmatique

Le partenaire est idéalisé, et vous êtes convaincus qu’il ou elle est tout pour vous. Nous projetons sur l’autre des qualités qui s’avèreront plus tard trompeuses. Après la séduction consommée, nous croyons que l’amour passionnel va durer éternellement. Or, comme nous sommes déçus, nous interprétons à nouveau ces changements par des sentiments qui ne tiennent pas compte d’une réalité antérieure. Les besoins de chacun évoluent, et nous sommes inquiets (es) que le conjoint ne nous témoigne plus autant d’amour. Nous interprétons par exemple ces changements par des pensées, et des croyances.

 

 

Ex :

Interprétation subjective :

« Il se désintéresse de moi. »  Il a sûrement quelqu’un d’autre dans sa vie. »

Réalité objective :

Il est préoccupé par des soucis professionnels et ne veut pas en parler.

 

Interprétation subjective :

« Elle s’énerve après moi lorsque j’insiste pour l’aider. »

Réalité objective :

« Il m’étouffe à tout vouloir gérer à ma place. »

 

Interprétation subjective :

« Il n’exprime jamais ses sentiments. »

Réalité objective :

« Il n’a jamais appris à la faire, et ne sait pas comment le faire. »

 

 

 

 

Comment éviter les projections négatives

 

 

 

 

Les interprétations

Nous avons aucune idée de ce que les autres pensent, ressentent, croient à tel moment et dans telles circonstances, et nous interprétons les comportements selon une grille de lecture personnelle. Pour interpréter une réaction, il faut suspendre tout jugement subjectif. Pour éviter les malentendus, il est préférable de poser la question à la personne dite concernée pour en avoir le cœur net. Lorsqu’un regard, une attitude, une parole, ou des propos vous interpelle chez une personne, évitez de cogiter en imaginant le pire.

D’abord, vous pourriez réfléchir au message implicite avant de vous prononcer ! Ensuite, demandez simplement à l’autre ce qui se passe pour vous conforter ou non dans votre sentiment.

 

 

La surinterprétation

Non content d’interpréter, nous surinterprétons. C’est-à-dire qu’on extrapole. Certains en manque de reconnaissance veulent être au centre de l’attention, par des projections hasardeuses. Pour d’autres, c’est le sentiment de culpabilité, et de rejet qui les amènent à projeter des intentions aux autres qu’il n’ont pas. Il y en a aussi qui font  les questions, et les réponses Par exemple. « J’ai fait ça aujourd’hui, mais comme tu t’en fous, je ne vois même pas pourquoi je t’en parle ? »

 

Attention aux projections, elles peuvent détruire vos relations ! Ne négligez vos affectifs plus profonds qui sous-tendent vos interprétations. Pour en savoir plus sur les personnes très projectives, les articles ci-dessous vont vous renseigner.

 

 

Le manque de confiance ne soi.

La peur de l’abandon

La dépendance affective

Le sentiment de victime

Le sentiment de culpabilité

 

 

 

Share This