Est-ce que vous avez un déséquilibre dans votre vie, à cause d’une  mère envahissante?

 

 

 

Qu’est-ce qu’une mère envahissante?

 

 

La fausse complicité

 

 

Comment vous libérer d’une mère envahissante?

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’une mère envahissante ?

 

 

 

 

La mère envahissante dépend de sa fille pour lui assurer une vie excitante. Elle a construit avec vous une relation de complicité qui vous fait croire que votre mère est tout pour vous, mais aussi que vous êtes tout pour elle.

 

Lorsque vous étiez plus jeune, et surtout pendant l’adolescence, vous avez pu trouver cette complicité avec votre mère géniale. Par contre cette complicité a pu se transformée comme une intrusion invasive et étouffante dans ce que vous avez essayé de préserver. « Votre vie personnelle ».  Bien sûr vous avez cru pendant longtemps que vous pouviez confier à votre mère les choses les plus intimes. D’ailleurs comment douter d’une mère ? De votre mère surtout ?

 

Elle a toujours été là pour saisir l’occasion de subvenir à vos besoins en s’imposant dans votre univers. A prendre les décisions à votre place. Elle sait ce qu’il y a de mieux pour vous.
Elle a jeté son dévolu sur vous, tout en espérant que vous serez toujours dépendante d’elle. Elle vit par procuration à travers vous, pour donner du sens à sa vie. Elle fait tout à votre place pour éviter que vous soyez autonome
Dès lors que vous tentez d’avoir votre propre avis, elle rentre en lutte pour vous faire culpabiliser si vous n’allez pas dans son sens.

 

La séparation avec vous est vécu comme un deuil et une trahison. La séparation  renvoie la mère à sa crainte d’être abandonnée, et certaines filles s’érigent en « sauveteur » en faisant d’elles le centre de leur vie.

 

En se rendant indispensable, elle utilise un passe-droit pour s’immiscer dans votre vie. S’il est naturel d’être présent lorsque un enfant est en difficulté, accompagner l’enfant vers l’indépendance est toujours l’objectif. La dépendance affective avec la mère, génère un grand manque d’assurance chez la fille devenue adulte.

 

 

 

La fausse complicité.

 

 

 

Bien qu’elle puisse reconnaître votre droit à une vie privée, dans les faits, elle l’ignore. Elle s’autorise tout. Elle s’invite dans vos soirées, rentre chez vous à l’improviste puisqu’elle possède un double de vos clés. Une consultante me racontait que sa mère venait à ses cours de yoga, et s’érigeait comme l’animatrice. Elle conseillait les élèves, et elle se précipitait pour donner des réponses, faisait un tour de salle pour rectifier les postures des élèves etc.

 

 

Il se peut que votre mère ai eu une vie de couple désastreuse. Qu’elle soit devenue femme au foyer sans lien social. Elle vous a fait l’honneur d’être devenue sa confidente. Or, vous vous sentez redevable. En réglant vos problèmes avant que vous ne puissiez les affrontez, elle vous dis indirectement que vous ne pouvez pas vivre sans elle.

 

 

 

La mère envahissante

 

 

 

 

Comment cela se manifeste plus tard dans votre vie d’adulte ?

 

N’ayant eu que comme modèle une mère accaparante, vous êtes tentés de reproduire le même schéma. Vous êtes toujours sous le joug de votre mère, et vous en faites autant sur vos propres enfants. Du moins en partie, puisque votre mère est omniprésente dans tout ce que vous faites.  C’est elle qui décide de ce qui est bien, ou mal sur l’éducation de vos enfants.

 

Bien sûr vous manquez considérablement de confiance en vous. Ce qui entretient la dépendance maternelle. Vous avez du mal à vous imposer, à exprimer vos opinions et vos besoins. Les autres passent avant vous. N’ayant pas réussi à vous confronter dès votre plus jeune âge, aux expérience constructives de votre vie, la peur domine.

 

Peur de mal faire, de n’y pas y arriver, de ne pas être à la hauteur. Vous avez appris que pour recevoir de l’amour, qu’il fallait donner aux autres ce qu’ils attendent de vous. Du moins c’est ce que vous croyez. Vous ressentez une indicible colère qui vous rend irascible et emprunte de culpabilité…

 

 

 

Comment vous libérer d’une mère envahissante?

 

 

 

 

Si vous avez eu une mère envahissante, il se peut que vous ressentiez une grande peur de la séparation et une angoisse d’abandon. Vous êtes peut-être devenue extrêmement possessive avec vos enfants, et votre conjoint.

 

Thérapie :

 

Comme dans toute démarche thérapeutique, il doit y avoir une prise de conscience du schéma dans lequel vous souffrez. Parfois les consultantes viennent avec une demande assez vague, sans comprendre que la problématique vient de leurs mères. Certaines femmes refusent d’admettre cette réalité.

 

Après cette prise de conscience, la personne rencontre des sentiments ambivalents. De la colère, de la tristesse, de la culpabilité.  La colère contre la mère va devoir s’exprimée, pour se libérer des émotions négatives responsables du comportement de dépendance, mais elle s’y refuse sous prétexte que sa mère à tout fait, et fait encore beaucoup pour elle.

 

Pour libérer cette culpabilité qui entrave le processus d’expression émotionnelle, une conjugaison de plusieurs facteurs s’imposent. Vous comprendrez que je ne peux pas l’exposer parce qu’elle relève « du cas par cas » et de secret professionnel.

 

Ensuite votre attitude, et vos croyances incompatibles  devront changées. Vous apprendrez à vous détacher, à modifier vos habitudes et à communiquer différemment. Bien sûr une aide thérapeutique est indispensable, puisque vous ne pouvez pas avoir suffisamment de recul émotionnel pour analyser les situations etc.

 

 

Share This