Comment pardonner lorsque votre blessure est trop profonde?

 

 

 

SOMMAIRE

 

Apprendre à pardonner

 

Se pardonner de ne pouvoir se pardonner

 

Le pardon dans le couple

 

Pourquoi pardonner?

 

 

Apprendre à pardonner

 

 

 

 

Il ne vous vient même pas à l’idée de pardonner à ceux qui vous ont blessés, tant que la colère envahit toutes nos pensées. Et pourtant si  vous désirez vous libérez de votre colère, de vos ressentiments, de votre culpabilité et tout autre sentiment négatif que vous gardez profondément enfouis en vous! Alors apprenez à vous pardonner à vous-mêmes et aux autres. Apprendre à pardonner est le seul moyen qui soit si vous voulez  retrouver la paix et la quiétude de l’âme.

 

Aussi difficile qu’il soit de se pardonner, quand vous aurez compris l’importance et la nécessité du pardon, vous vous traiterez avec compassion et indulgence. Tous autant que nous sommes, nous commettons  des erreurs d’interprétation et nous jugeons autrui durement parce que nous croyons que les autres agissent délibérément pour nous nuire. Loin s’en faut, en fait nous sommes tous de prétendues  victimes qui avons érigé des systèmes de défenses pour nous protéger des autres. Et la seule façon qui soit pour celui ou celle qui a peur est d’agresser son prochain.

 

 

 

Comprendre pour pardonner

Nous entretenons consciemment et inconsciemment de la  rancœur contre ceux qui nous blesser, et les premiers contre lesquels nous sommes en colère sont nos chers parents. Nous attendions d’eux la sécurité, l’amour éternel et une  bienveillance inconditionnelle. C’était sans compter sur leurs propres histoires. Eux-mêmes ont subi des brimades, de l’indifférence ou toute autre sorte de maltraitance physique et psychologique, et n’ont fait que reproduire des schémas de références éducatifs et affectifs. Donc rentrez dans l’univers de vos proches et reconnaissez qu’ils souffrent autant que vous en  reproduisant les mêmes scénarios.

 

 

 

 

Se pardonner à soi-même

 

 

 

 

N’ayant pas été aimé comme vous l’espériez, vous retournez le ressentiment contre vous. Vous vous êtes cru indigne d’être aimé parce que  vous ne correspondiez pas aux critères de vos parents. Vous pouviez vous sentir responsable des disputes entre eux parce que vous étiez souvent pris à parti. On vous rétorquait peut-être que vous étiez méchants (méchantes) si vous ne faisiez pas ce que l’on vous disait de faire etc. 

 

Aujourd’hui vous ressentez un certain mal de vivre indéfinissable, vous manquez peut-être de confiance en vous et vous échouez dans vos relations affectives. Alors Pardonnez-vous d’avoir déçu vos parents, de ne pas être parfaits où de vous sentir coupable de la mésentente qui régnait dans votre famille. En fait vous ne devriez pas vous pardonnez parce que vous n’êtes pas responsable. Mais pardonnez-vous d’y avoir cru!

 

 

 

Se pardonner de ne pouvoir se pardonner

Vous êtes dépendants (es) de forces externes sur lesquelles vous n’avez pas le contrôle. Malheureusement vous croyez que vous auriez pu vous maîtriser; Gérer votre violence physique et verbale; ne pas fuir devant l’adversité; oser vous engager dans une relation, etc. Vous vous condamnez en regrettant de ne pas avoir agit différemment. C’est une attitude qui n’est pas du tout constructive qui vous enfonce un peu lus chaque jour.

 

 

 

 

Le pardon dans le couple

 

 

 

 

« Impossible de pardonner à qui nous a fait du mal, si l’on ressent que ce mal nous rabaisse, disait Simone Weil. Il faut penser qu’il ne nous a pas abaissés, mais qu’il a révélé notre vrai niveau. Dans le pardon, il y a un travail de deuil. On espérait que l’autre nous aimerait comme on le souhaitait, qu’on l’imaginait ou le fantasmait, on en attendait tant. Ce n’est pas seulement notre amour qui a été touché.

Quelque part, notre amour propre aussi est meurtri. L’autre a déchiré le contrat, il a brisé la belle image que nous nous faisons de notre couple, de notre réussite. Voilà qu’il faut en faire son deuil. Apprendre à aimer l’autre, parce qu’il nous appartient pas, se rendre compte que c’est n’est pas nous-même qu’il a sali, mais l’amour de lui-même, qu’il lui faut aider à recouvrer. Il est un autre à redécouvrir.

 

 

S’il est un « autre à redécouvrir », nous sommes également « un autre à redécouvrir ». Pardonner c’est se libérer de nos entraves, et découvrir que l’autre ne correspond plus à nos attentes. Même s’il ne doit pas satisfaire nos besoins personnels, et nos intérêts, la chemin  parcourut ensemble doit peut-être prendre fin. Le couple est arrivé au bout du voyage!

 

 

 

Pourquoi pardonner?

 

 

 

Quel combat journalier pour porter sur l’autre un regard neuf, un regard d’amour bienveillant! Sans estomper ses défauts, quelle lutte pour chercher chez l’autre l’être de lumière enfoui dans un magma peut attirant, parfois repoussant! Quelle joie de voir des yeux s’illuminer quand on repère la part de cristal dans un être et qu’on le lui révèle.

 

 

Pardonner c’est reconnaître non seulement que l’autre a fait des erreurs mais aussi que nous-mêmes en avons commises.

Pardonner, c’est ne plus vouloir confondre l’autre avec ses erreurs, ni être confondu avec les nôtres.

En arrêtant de confondre l’autre avec ses actes, nous affirmons que tous les êtres humains ont droit à un nouveau départ.

Pardonner est un choix et tout choix exige un renoncement. Il s’agit d’abandonner nos attaches avec le passé pour nous ouvrir sur les potentialités du présent. Cela nous conduit à laisser derrière nous la souffrance à laquelle nous nous identifions pour vivre dans la liberté du présent.

Nous nous offrons ainsi la liberté de ne plus souffrir car refuser de pardonner nous maintient dans notre douleur, prisonniers de nous-mêmes identifiés à ce que nous avons été.

Etre capable de pardonner c’est quitter la peur qui nous empêche de faire confiance. Pardonner c’est donc faire confiance à l’autre. 

Confiance à l’autre et à ses potentialités d’ouverture et de changement.

 Confiance à nous-mêmes et à notre capacité d’aimer. Confiance à la vie et à sa magie du présent.

 

 

Conclusion:

Est-ce que vous avez du mal à pardonner, et est-ce que cela nuit à votre équilibre? Si oui, alors appelez-moi gracieusement pour vous libérer de ce fardeau?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share This