Découvrez comme l’anxiété peut se généralisée, et devenir une anxiété généralisée dans tous les domaines de votre vie?

 

 

Qu’est-ce que l’anxiété généralisée?

 

Quels sont les symptômes de l’anxiété?

 

Comment gérer l’anxiété?

 

 

 

Qu’est-ce qui différencie l’inquiétude naturelle de l’anxiété ? La personnalité anxieuse. C’est une construction qui prend ses racines souvent à l’adolescence, et lorsque l’inquiétude devient excessive, on peut dire que c’est de l’anxiété généralisée.

 

 

 

L’anxiété généralisée

 

 

 

L’anxiété généralisée se traduit par un sentiment d’insécurité, de trouble diffus physique et psychique, et d’attente d’un danger devant lequel on est impuissant. Si vous faites partie de ce type de personnalité vous savez que vous anticipez tout de façon exagérée et négative. Vous avez peur de ne pas pouvoir gérer la situation, et vous vous imaginez souvent le pire.

 

Lorsque qu’une crise survient, vous n’avez pas le recul sur vos pensées, et vos émotions vous plonge dans des états exacerbés. L’anxieux n’est jamais tranquille, et serein. Il s’inquiète pour sa situation et se demande s’il est vraiment compétent pour accomplir la tâche qu’on lui a confiée, et évite de prendre des responsabilités.

 

 

Le manque de confiance en soi

Il est difficile à vivre parce qu’il manque de confiance en lui, et aux autres. Il cherche les conseils, les recommandations, voire les supplications parce qu’il a besoin constamment d’être rassuré.

 

 

La timidité

Parfois la timidité n’est en fait qu’un moyen détourné destinée à éviter l’anxiété. Lorsque l’anxiété arrive à son paroxysme, elle aboutit à la dépression selon les personnalités, à des crises de paniques, et aussi des troubles obsessionnels compulsifs.

 

 

Lé dépendance affective

Le besoin d’être rassuré en permanence entraîne l’anxieux sur le plan affectif à se chercher, ou à attirer dans sa vie des personnes qui sont à l’opposé de ce qu’il est. Des gens autonomes avec un fort caractère sur lesquels les anxieux (se) s’appuient pour être rassurés.

J’ai observé beaucoup de cas de dépendance affective chez les personnes anxieuses, et par extension une peur de l’abandon. Les anxieux (ses) peuvent être jaloux (ses) parce qu’ils, elles n’ont pas une haute estime d’eux-mêmes. Ce manque d’estime de soi est à corréler avec un besoin de reconnaissance qui fait justement défaut aux personnes anxieuses.

 

 

 

L’origine de l’anxiété

L’origine de l’anxiété peut être héréditaire ou transmise par un parent anxieux. Les enfants qui ont une sensibilité particulière, et qui sont injustement réprimandés, délaissés, rejetés, dévalorisés, développent inéluctablement une anticipation anxieuse. Peur de ce qu’ils pourraient leur arriver s’ils ne sont pas à la hauteur des attentes des autres. Du moins c’est ce qu’ils croient.

 

 

 

Les symptômes de l’anxiété

 

 

 

Un état intérieur ou une situation extérieure provoque une pensée automatique qui entraîne un début d’anxiété. Cette dernière provoquera une réponse physique de tension musculaire qui peut se manifester sous forme de crampes, de douleurs abdominales, une oppression thoracique, une hyperventilation. Lorsque l’anxiété devient chronique, de la fatigue, des vertiges, de la faiblesse peuvent être ressentis.

 

 

 

Comment gérer l’anxiété ?

 

 

 

Que vous soyez anxieux par nature ou par anxiété induite, vous pouvez réapprendre à devenir plus confiant (e).

 

La thérapie comportementale

Vous apprenez à faire face à la situation anxiogène par désensibilisation. Tout d’abord en hypnose, vous allez associer un état émotionnel positif à la situation anxiogène. Secondairement, vous vous exposer de façon graduelle à la situation redoutée. Cette exposition prolongée et répétée se termine par une extinction de la réponse anxieuse.

 

Sophrologie relaxation

Elle a pour but de modifier vos symptômes physiques d’angoisse. L’entrainement à la relaxation favorise les réflexes conditionnés qui vous permettent de gérer vos émotions, et d’induire un état de calme et de confiance . Cette approche met l’accent sur la maîtrise émotionnelle de la relaxation.

 

La thérapie cognitive

Les anxieux (ses) ont une perception déformée de la réalité ? L’approche cognitive, et particulièrement le thérapeute  vous amène à repenser d’un façon beaucoup plus objective et positive. Vos croyances et schèmes de valeurs sont passés au crible pour être reconfigurés.

 

Les traumatismes

Il est naturel d’anticiper anxieusement une prise de parole en public si vous avez déjà subi une humiliation. « Cela a été mon cas » ! Or des émotions négatives sont toujours à l’œuvre. Ce  sont des énergies négatives qui faut déloger en se donnant le droit de les exprimer.

 

L’anxiété peut mener à des attaques de panique, et à la dépression avec tentative de suicide. Avoir toujours peur rendre dingue. Ne laissez pas votre anxiété devenir morbide, et apprenez à la maîtriser!

 

 

 

Share This